PUBLICATIONS PERSONNELLES

Fictions, poèmes et critique.

Editions Zoé, 2017.

Anne Pitteloud propose une critique approfondie de l’œuvre très intime et pourtant pudique de Catherine Safonoff. Une œuvre jouant constamment entre autobiographie et fiction et dont les différents livres sont envisagés comme un réseau d’îlots qui, ensemble, forment un tout signifiant. Les nombreuses citations de l’œuvre permettent au lecteur de retrouver le plaisir éprouvé à la lecture des textes de Safonoff et d’être ramené avec force à lui-même, car ce qu’écrit Safonoff est si précis qu’il ne peut qu’être universel. Les nombreuses citations de l’œuvre permettent au lecteur de retrouver le plaisir éprouvé à la lecture des textes de Safonoff et d’être ramené avec force à lui-même, car ce qu’écrit Safonoff est si précis qu’il ne peut qu’être universel.  

La critique est suivie d’un entretien entre ces deux femmes de lettres, une immersion dans le jardin secret de l’auteur. C’est le premier ouvrage critique entièrement consacré à l’œuvre de Catherine Safonoff. Il paraît en même temps que La distance de fuite de Catherine Safonoff. 

Editions d'autre part, 2016.

"Huit nouvelles, huit femmes, huit représentations de la rupture invisible, mais infranchissable, entre ce que l’on est et ce que l’on montre." (Nicolas Couchepin)

Collectif dirigé par Roger Francillon, Editions Zoé, 2015, 1728 pp.

Chapitres "S'écrire: autobiographie et autofiction" et "Les romans de formation".

Poème "Le lézard".

Recueil de poèmes collectif, Ed. Le Miel de l'ours, 2014.

Nouvelle "La séance".

Collectif, recueil de nouvelles érotiques sous la direction de Louise Anne Bouchard, Ed. Paulette, 2013, 143 pp.

Poème "Galop".

Collectif, Ed. Le Miel de l'ours, 2012, 54 pp. 

53 auteurs romands ont relevé le défi du sonnet, à l'invitation de l'éditeur Patrice Duret.

 

Nouvelle "Le Fleuve".

Anthologie de nouvelles noires, BSN Press, coll. Fictio, 2012, 224 pp. 

Nouvelle "Aubépine".

Collectif, Ed. de L'Aire, 2012, 191 pp. 

Recueil de nouvelles sous la direction de Louise-Anne Bouchard.