Bern ist überall s’est immergé dans la populaire Renens pour en puiser histoires et inspiration, y rencontrer ses habitants et ses artistes, et traduire l’esprit du lieu en paroles et musiques. Résultat: un CD intitulé Renens qui dévoile une mosaïque de regards subjectifs, poétiques, parfois sociologiques ou ethnographiques, toujours littéraires, pour brosser un portrait artistique et vivant de la cité vaudoise de 20 000 habitants.

«A Renens donc, / on y parle le polonais et le breton / mais aussi le sarde et le kirundi / et le danois et le kabyle, c’est évident», dit la chanson du Zurichois Gerhard Meister. Elle déroule la liste infinie des langages parlés dans cette petite ville dont la bibliothèque interculturelle propose des titres dans plus de 200 langues... avec lesquelles joue aussi Renens, dans un subtil équilibre entre français, allemand, dialecte et idiomes invités – le CD est accompagné de deux livrets comprenant les textes originaux et les traductions (allemand et français).

On est alors convié à un voyage qui alterne l’intime et le documentaire, l’humour et le témoignage – ainsi d’Antoine Jaccoud qui restitue un moment de vie sur la place centrale, se montrant lui-même en écrivain de retour «quarante ans après avoir peloté les filles d’ici», ou de Laurence Boissier qui fait entendre les voix des ouvrières de l’usine. La Zurichoise Stéphanie Gross, elle, se lance dans une saisissante évocation des nuances de gris qui composent la cité, tandis que la Bernoise Ariane von Grafenried met en scène une rencontre chez le coiffeur qui prend d’étranges dimensions. On y entend encore Noëlle Revaz, Pedro Lenz, Arno Camenisch ou Guy Krneta, pour ne citer qu’eux.

Le collectif a par ailleurs invité des partenaires musicaux établis à Renens comme le guitariste Patrice Garcia, les rappeurs Cali Cali et Greis, les élèves de l’Ecole de musique ou le violoncelliste Jacques Bouduban. Enregistré sur place, Renens est coproduit par les éditions genevoises d’autre part et lucernoises Der Gesunde Menschenverstand. 

BERN IST ÜBERALL, RENENS, ED. D’AUTRE PART & DER GESUNDE MENSCHENVERSTAND, 2016.

http://www.lecourrier.ch/136078/paroles_d_une_immersion