Poème "Le lézard".

Recueil de poèmes collectif, Ed. Le Miel de l'ours, 2014.

 

55 poètes ont répondu à la sollicitation de l'éditeur Patrice Duret, qui présente ainsi son projet dans le Prologue:

"Il semble important, par tous les temps, de célébrer l'animal.
Chaque trace animale est un geste Petit Poucet: des cailloux blancs pour retrouver sa maison. Son recoin intérieur. Petit brasier pour (se) tenir chaud. Chaque animal porte en lui une puissance de consolation. Refuge et miette. Flamboiement et discrétion. Instinct et symbolique.
En ces temps où l'arme parle, l'animal paraît bien lointain voire anodin. Mais il peut réconcilier. Animaux de l'air, de la terre, des bois, de l'eau, du feu. La réponse est dans la différence.
Pourquoi un bestiaire? La réponse penche du côté du "Tenir ensemble". Résister, grâce à l'animal, aux griffures du monde."